samedi 11 novembre 2017

LA FIN DU FRENCH BASHING ?




Des meilleures années en perspective ?

 


Je n’avais jamais fais attention au French bashing avant d'être expatriée, jusqu’au jour où j’ai réalisé que non seulement je l’avais vécu (et le vivais régulièrement) mais qu’en plus, j’en avais fais moi aussi. Qu’est ce que le French bashing ? C’est le ressentiment anti français ou le dénigrement de la France.

Vivre le French bashing

Quand je suis partie de France, j’ai eu un ras le bol général dans ma vie et une envie de changement, il me fallait un changement radical, la crise de la trentaine avant l’heure. J’ai eu deux options : refaire une deuxième licence dans une autre ville de France mais cette fois dans le journalisme et donc oser la reconversion en France ou carrément tout plaquer et partir dans un autre pays comme l’Angleterre qui m’attirait beaucoup depuis toujours. J'étais vraiment prête à tout pour tout changer dans ma vie et laisser des éléments négatifs derrière moi. L'état d’esprit Frenchie m'exaspérait déjà à l'époque.
En arrivant en Angleterre, j’ai eu quelques réflexions et réactions déroutantes à l’annonce de ma nationalité mais j'étais tellement focalisée sur mes objectifs que je ne les voyais pas. Malheureusement, il m’est arrivé pas mal d’histoires dans ce pays jusqu'à l'agression avec aucun soutien de la police locale. Mon tort : être une femme seule avec un accent. Je ne voulais pas en parler mais à un moment, c'est mieux de ne pas faire semblant. Je me suis endurcie et affirmée et j’ai avancé comme une petite guerrière. Je ne laisserai jamais quiconque se mettre sur le chemin de mes rêves. Des personnes qui profitent pleinement des petits étrangers et de leur innocence, c’est un phénomène récurrent partout dans le monde. Je n’ai jamais voulu généraliser et encore moins m'arrêter.
Et puis, il y a eu Juin 2016, qui a libéré certaines paroles et autorisé la xénophobie. Je n’aime habituellement pas en parler, encore moins sur mon blog mais cela existe pourtant et c’est difficile.


Etant un peu plus “exposée” de par mes activités, j'étais il y a quelques temps harcelée par mon premier troll (sortez le Champagne !) qui m’a demandé clairement de quitter le pays. (Il ne s’est pas arrêté là…)  Ses arguments étaient ceux des médias “laveur de cerveaux” : on ne paye pas de taxes ( J’en ai tellement payé que j’ai eu un chèque en début d'année “by the way” ) et on profite de la NHS, système de sécurité sociale anglais (s’il savait à quelle point on la fuit la NHS…Je paye régulièrement un médecin privé français, 110 livres la consultation). Je pense que l'épaisseur de mon CV n’a pas dû lui plaire...Et c’est toujours plus facile d’accuser les immigrés quand on n’a pas de travail.
Je ne me suis pas laissé faire mais je ne souhaite cependant pas me focaliser sur le négatif, croyait fermement à la loi de l’attraction, je continue de vouloir répondre par le sourire et par mes résultats.

Vu que cette personne me parlait de la fin de la “dictature allemande et française”, je me suis intéressée un peu à la place du français ces derniers temps et l’image qu’on avait outre manche. Je ne peux pas ouvrir les yeux de quelqu’un qui ne veut pas mais je pouvais toujours me documenter sur ces stéréotypes sur les Frenchies qui vont bon train. Et puis, je suis tombé sur ce documentaire qui a été révélateur.


Je pensais que celui-ci allait être juste sur les Américains et leur vision de la France vu le début mais NON. Regardez bien, surtout la dernière partie.
Cette vidéo, très instructive explique le French bashing historique des américains et des Anglais. D'après ce documentaire, c’est chez les Anglais qu’il faut aller voir la source du French bashing du fait que “ce sont des français, des normands qui ont créé l’Angleterre”. La statue du héros Richard coeur de lion, figure encore devant le parlement anglais. Comme l’indique le reportage : Puisque l’Angleterre a été créée par des français la conscience nationale n’a cessé de s'opposer aux français par distinction”
J’ai l’impression que cette haine du French est même culturelle, elle est ancrée dans leur histoire.
Malgré le fait que nous sommes voisins, nous avons une culture complètement opposée. Par exemple : un français dit (souvent) ce qu’il pense, se rebelle, c’est en nous, ce qui est clairement très mal vu en Angleterre. Un bien ou un mal ?
Ce que je ne supporte plus personnellement, c’est ce regard de supériorité avec lequel on nous regarde. Il ne faut pas généraliser mais si on vous offre un petit sourire narquois quand vous dites que vous êtes français, ne soyez pas surpris. Je n’ai jamais regardé l'Angleterre ou quelconque pays avec supériorité, je suis curieuse d’apprendre et voyager.
Pour être totalement transparente avec vous, il y aussi des réactions complètement opposées de type : “ J’adoooore la France !” Mais je constate souvent que cette phrase sort plus souvent de la bouche des Américains.

D’abord, on devrait arrêter l'autodénigrement

La seule chose qui m’insupporte en France c’est cette capacité de tout critiquer, tout, tout le temps et en particulier ceux qui réussissent, surtout financièrement. Beaucoup parlent d'impôts qui font fuir les richesses mais je suis persuadée que si on valorisait ces personnes, elles seraient ravies de contribuer et de se sentir bien en France. Je pense que la question monétaire est infime, c’est le bien-vivre qui est important. C’est sur l'état d’esprit que l’on doit travailler d’abord.

En ayant eu une expérience à l'étranger de pratiquement 5 ans, je pense avoir un recul nécessaire pour analyser un peu plus la chose. J’ai moi-même pratiqué le french bashing, je l’avoue. Mais je pense que la France a pratiquement tout : les meilleurs chefs, vins et la nourriture, les meilleurs artistes et DJs du monde, le Champagne, les meilleurs couturiers, la Haute Couture, l’Art, une histoire passionnante, un système de santé difficilement battable, un coût de la vie intéressant, des paysage magnifiques, une conception de la liberté …  La liste est longue ! Mais c'est le pays qui se plaint le plus !
J'ajouterai à ça, que l’on aime ou pas notre nouveau président, le nôtre, au moins n’a ni voté Brexit, ni pour un mur pour nous séparer. Face à la montée de l'extrémisme dans le monde, nous n’avons pas suivi, on peut être fier de nous. Il serait peut-être temps d'être fier de nous, sans être hautain mais fier dans l’action, ensemble.

Quand je suis partie, j’avais besoin de changement et j'ai adoré la mentalité “business” de Londres, impossible de trouver en France. Les modèles anglo-saxons poussent beaucoup plus à la réussite. En revanche, c’est la seule chose qui me retient ici car pour le reste : la nourriture, le temps, les logements, c’est difficile de ne pas avoir le mal du pays qui s'installe. Je ne veux pas comparer deux pays mais je ne reste pas pour le soleil ou la nourriture anglaise, qu’on se le dise ! C'est un sacrifice pour mes projets professionnels. Je pense même qu’une fois que j’aurai terminé mes objectifs, j’aurai envie de revenir en France ou de voyager...à voir.


Si on veut, on peut

Je pense et j'espère que cette mauvaise passe de French bashing est finie et qu’on va laisser la porte ouverte à ceux qui ont envie de faire changer les choses et peut importe notre milieu ou origine. Je me trompe peut être mais je sens que la France a décidé de se bouger le derrière et de redevenir grande, pas seulement économiquement mais aussi moralement en s’ouvrant l’esprit et laissant les opportunités.
Certains signes sont là : la délocalisation des entreprises bancaires in Paris (post Brexit) , la volonté de simplifier la vie des entrepreneurs (mort du RSI), le développement du Made in France et la création d’organismes pour dynamiser la France : CREATIVE FRANCE, FRANCE.FR ...
La dernière interview de Pascal Cagni va dans ce sens : CLICK

L’avenir nous le dira, cela avancera si on s’en donne les moyens. En tout cas, je ne me suis jamais autant sentie française que depuis que je suis partie de la France (et que j’y suis souvent stigmatisée) et cela ne fait que renforcer mon attachement au pays.

Je garderai en tête les mots d’Omar Sy, interviewé après les terribles attaques : “Ils attaquent à un moment ou on est vraiment fragiles et c’est pour ca que ca fait aussi mal. La France est dans une mauvaise passe mais elle va se relever.  Il faut qu’on se le dise, on aime la France.”


Alors, bientôt le retour à l'apogée ?

Pour terminer, ces réflexions, que vous soyez français, anglais ou autre et peut importe le pays où vous vivez et ce qu’il se passera, sachez que seul vous même,  êtes maître de votre vie et pouvez tout changer.


Paix, Amour, Respect.

xoxo 

Cookie -The Cookie's room

Share:

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

© The Cookie's room | All rights reserved.
Blog Layout Created by pipdig